les grandes questions

Forum de réflexion philosophique et de débat inter-religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

onironautique 2 : induction indirecte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 onironautique 2 : induction indirecte le Ven 15 Fév - 15:32

Voici une méthode simple pour apprendre à faire des rêves lucides. Je propose ici une démarche progressive, mais rien n'empêche de travailler les trois étapes simultanément (ce que font la plupart des gens). Seulement, je pense qu'il peut être utile de bien les voir comme trois palier, reposant chacun sur le précédent.

Méthode d'induction indirecte

1) Se souvenir de ses rêves
Spoiler:
C'est la base du rêve lucide... Et c'est d'ailleurs uniquement en s’entraînant à la remémoration onirique que Léon d'Hervey a "découvert" le rêve lucide. Bien sûr, ça lui a pris plus de 7 mois... Les techniques qui suivent permettent généralement d'y parvenir en moins d'un mois, mais il faut tout de même s'appuyer sur les bases pour progresser.
Certain justifie cette entraînement par le fait qu'il soit inutile de faire des rêves lucides si ont les oublis le matin. Je ne pense pas que ce soit possible, un rêve lucide est un rêve dont on se souvient. Cependant, il faut d'abord savoir se souvenir d'un rêve pour apprendre à faire des rêves lucides.
Comment ça marche ? Peut-être que l'exercice de remémoration nous entraîne à gardé un souvenir du rêve une fois que l'on est éveillé, et "rapproche" donc dans notre conscience rêve et éveil ; peut-être est-ce l'inverse : en tentant régulièrement de se rappeler de nos rêves, on "forcerait" notre esprit à faire des rêves plus structuré, plus facile à être remémoré et donc plus proche de l'état éveillé. M'est avis que c'est le deux à la fois... que l'on rapproche l'éveil du rêve autant que le rêve de l'éveil. Mais peut importe, c'est important, c'est tout.

Comment faire ? La base est de tenir un journal de rêve. De prendre en note ce dont on se souvient dès le réveil. Vous observer un très rapide progrès : au début, vous ne prendrez que quelques lignes de notes... et après une semaine ou deux, vous pourrez écrire plusieurs pages sans problème ! Une fois que vous aurez atteint se niveau, vous pourrez vous contentez de vous remémorez mentalement très rapidement vos rêves avant de vous levez... et vous pourrez ainsi attendre plusieurs jours, voir plusieurs semaines avant de les rédiger.
Il est tout de même très important de continuer à écrire ses rêves : même si elle a une certaine "persistance", la faculté de se rappeler ses rêves fini par se dissiper...
Et si vous "ne rêvez pas" ? On vous l'a sûrement déjà dit : vous rêvez autant que tout le monde mais vous ne vous en rappelez pas. Il vous suffit de modifier légèrement votre cycle circadien (en vous couchant ou vous levant un peu plus tôt/plus tard) jusqu'à vous "remettre à rêver".


2) Prendre conscience que l'on rêve
Spoiler:
Devenir suffisamment lucide dans ses rêves pour se dire "je rêve" viens généralement de paire avec la remémoration onirique. Vous aurez souvent quelques signes précurseurs, tel que les "faux réveils" durant lesquels vous avez une très grande lucidité mais croirez être éveillé... Ceux-ci vous indique que vous serez bientôt en mesure de faire de "vrai" rêve lucide.
Certaines personnes s'amusent à catégoriser les rêves en "semi-lucide", "pré-lucide", etc, mais je trouve ça totalement inutile. Rappelez-vous seulement que vous pouvez toujours être encore plus lucide.
Comment augmenter vos chance de faire des rêves lucides en moins de temps que les 7 mois de Léon d'Hervey ? En le voulant, c'est déjà pas mal. d'Hervey ne connaissait pas le rêve lucide, et ne s'attendait pas à le trouver... Savoir à quoi s'attendre fait travailler votre "mémoire prospective", c'est à dire votre faculté de vous "souvenir que vous devez faire quelque chose plus tard". L'attente, l'espoir et la volonté de faire des rêves lucides vous aidera énormément.
Une fois que vous aurez une suffisamment donne remémoration de vos rêves, vous pourrez faire un effort mental avant de vous endormir, en vous répétant "je dois faire un rêve lucide, je vais rêver et en prendre conscience" exactement comme si vous vous disiez quelque chose comme "je ne dois pas oublier de souhaiter bon anniversaire à tel ou tel personne dans trois jours !".

Autre point très important : "tester" la réalité autour de vous. Si l'on ne se demande jamais si l'on est en train de rêver durant nos rêve, c'est en grande partie parce qu'on ne le fait pas non plus lorsque l'on est éveillé. Prenez l'habitude de vous demander "suis-je en train de rêver ? Comment suis-je arrivé ici ? Où étais-je il y a quelques minutes ? Quelques heures ? Quand me suis-je réveillé/endormi pour la dernière fois ?" ; cette habitude vous suivra dans vos rêve et vous sera d'une très grande utilité. Vous pouvez associer à ces questions des "tests de réalité", en vérifiant par exemple si vous êtes capable de léviter, ou de regarder derrière vous sans bouger la tête. Vous ne devez surtout pas faire cela de façon machinale, sinon, vous en ferez de même dans vos rêves, et ça n'aura plus la moindre utilité ! Pour vos "tests", vous devez-vous attendre à ce qu'ils "fonctionnent" comme dans des rêves. Si vous vous attendez à ne pas pouvoir léviter, même dans un rêve vous n'y arriverez pas...

Pour augmenter vos chances, vous pouvez aussi faire une interruption du sommeil vers la fin de la nuit (explication théorique plus haut), ou écouter un battement binaural en vous endormant.


3) contrôler ses rêves
Spoiler:
Cette étape ne doit pas être confondue avec l'étape 2) ! Une fois que vous aurez pris conscience d'être en train de rêver, vous aurez de grande chance d'être encore soumis(e) à des idées-pièges dues à votre manque de lucidité (voir premier post). Ces idées-pièges limitent considérablement votre liberté, malheureusement, je ne connais pas de remède-miracle contre elles... Il faut simplement continuer de travailler l'étape 2) (ainsi que l'étape 1) , donc).

Les idées pièges ne sont néanmoins pas votre plus grand ennemi. Vous constaterez très vite qu'à trop vouloir tout contrôler, votre rêve deviendra de plus en plus léger et superficiel, et tiendra très vite plus de l'imagination que du véritable rêve... Vous n'aurez alors plus qu'à ouvrir les yeux et tenter de vous rendormir.
Pour éviter ce genre de problème, il est essentiel de "stabiliser" les rêves. n'oubliez pas que tout ce que vous verrez autour de vous n'existe que par l'attention que vous y prêterez... Conclusion : ne fermez pas les yeux, ne gardez pas le regard fixe, regardez autour de vous, faites attention aux odeurs, à la température, à la rugosité des choses... Dans des cas extrême, il m'arrive même de lécher n'importe quoi pour donner plus de "goût" et d'intensité au rêve ! (ce n'est pas très agréable, mais ça marche)
De même, il peut être bon parfois de ne pas toucher au rêve, de le laisser s'écouler et dire ce qu'il a à dire... Se placer en simple observateur et se laisser surprendre. C'est souvent bien plus agréable, et ça aide à être plus sage dans la réalité lorsque l'on s'en rend compte.

Encore une petite chose : les personnages de rêve n'aiment pas qu'on leur parle de leur inexistence. D'après certains psychologues, ils auraient leur propre conscience...

Onironautique 1 : F.A.Q.

Onironautique 2 : induction indirecte

[url=http://lesgrandesquestions.forumactif.org/t15-onironautique-3-induction-directe#16 ]Onironautique 3 : induction directe[/url]

Voir le profil de l'utilisateur http://lesgrandesquestions.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum