les grandes questions

Forum de réflexion philosophique et de débat inter-religieux


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Onirologie : interprétation des rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Il y a de très nombreux systèmes d'interprétation des rêves. On peut les distinguer en deux écoles : les clefs des songes et la psychanalyse.

Une clef des songes est une sorte de "dictionnaire de rêve", qui associe à chaque élément de rêve possible une signification précise. Cette méthode, assez ésotérique, descend des anciennes techniques de divinations par les rêves. Les liens sont souvent fait par analogie ou d'après des symboles spécifiques à une certaine tradition ; et les interprétations peuvent être sensés prédire l'avenir.

La psychanalyse est un domaine en marge de la science qui interprète les rêves de façon différente : la "clef" de compréhension du songe n'est pas considéré comme un système symbolique fixe et différent du rêveur, mais est profondément lié au vécu du rêveur. D'après les psychanalystes, ont ne peut pas interpréter un rêve grâce à un livre de traduction prémâché, il faut le faire en fonction du patient et de sa vie. On peut interpréter un rêve d'après les théories de Freud (psychanalyse classique) ou d'après celle de Jung (psychologie analytique).

Sigmund Freud était obsédé par le caractère scientifique de sa psychanalyse (qui n'est malheureusement pour lui pas reconnu aujourd'hui), et rejetait fermement tout ce qui avait trait à l'occultisme, tel les clefs de songes. En psychanalyse freudienne, c'est au patient d'analyser lui même son rêve en se livrant à la libre association d'idée. L'analyste ne fait que le guider très légèrement par des suggestion et tirer les conclusions.
Pour Freud, un rêve est l'expression déguisé d'une pulsion (sexuelle ou destructrice) refoulé ; parfois lié au complexe d’œdipe (inceste et paricide) et au complexe de castration.

Carl Gustav Jung a grandement contribué à l'analyse des rêves en psychanalyse classique, mais il s'est séparer de Freud, dont il acceptait les idées tout en les dépassants. Il accorde une grande importance aux mythes et aux symboles, qu'il considère comme des projections du fond de la psyché humaine. Il interprète les rêves en fonction d' "archétypes" commun aux différentes mythologies, et accorde donc plus d'importance au rôle de l'analyste (se devant d'avoir une très grande culture des mythes et des symboles).
D'après Jung, un rêve est un "message" du fond de notre cerveau, visant à maintenir une forme d'équilibre dans notre esprit. En outre, Jung n'exclue pas la possibilité des rêves prémonitoires.
On peut considérer l'interprétation jungienne des rêves comme intermédiaire entre la psychanalyse classique et les clefs des songes.


Néanmoins, la psychanalyse est considéré comme une pseudo-science, et aucune de toutes ces méthodes d'interprétation des rêves n'a de reconnaissance officiel de la part de la communauté scientifique.
Des études ont montrés que les résultats concluant que semblaient obtenir Freud autant que Jung était biaisé, puisque le rêveur est très influencé par sa psychanalyse. Ainsi, les patients de Freud avaient souvent tendance à faire des rêves agressifs et obscènes, alors que le patients de Jung avaient tendance à voir de grande figure mythologique symbolique.

Voir le profil de l'utilisateur http://lesgrandesquestions.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum